Nutrition – alimentation vivante – alimentation santé

“Que ton alimentation soit ton seul médicament” Hippocrate (460 – 370 av JC)

La nutrition est la science qui analyse les rapports entre les aliments et la santé.

De l’observation clinique de maladies ayant pour cause une déficience alimentaire comme le scorbut (manque de vitamine C), la nutrition a évolué vers des questions plus complexes : les problèmes cardiaques, le diabète ou l’ostéoporose.

Aujourd’hui, l’attention portée à la nutrition se fonde sur une définition nouvelle de la santé “prévention des maladies”, où la nutrition joue un rôle premier.

Il existe 2 médecines :

  • La médecine de santé : “Que ton aliment soit ton seul médicament” Hippocrate demandait aux médecins de guérir sans nuire en cherchant la cause des causes…
  • La médecine de maladies : “Que ton médicament soit ton aliment”

Qu’est ce que la maladie ?

Etant donné, que l’on ne mange plus ce qui est fait pour notre système digestif, nous tombons malades.

Petit rappel !

Nous avons le même système digestif que les grands singes : gorilles, chimpanzés, bonobos, ourang-outans dont les guenons ont leurs règles toutes les lunes et portent leur petit pendant 9 lunes.

De quoi se nourrissent les grands singes ?

Pour avoir les 150 kg de chair, les gorilles mangent uniquement des fruits, des feuilles et des racines tendres.

C’est la nourriture de tous les primates, dont nous faisons partie.

Les fruits sont l’essence du moteur humain. C’est ce qui nous donne toute l’énergie dont nous avons besoins.

Quand on met dans la terre des graines cuites, est ce quelles poussent ?

Et si nous faisons couver des oeufs durs cuits, la poule pourra attendre longtemps ses poussins….

Alors un aliment cuit, c’est un aliment mort et avec les aliments morts nous allons fatiguer notre organisme. Nous allons l’encrasser parce que notre organisme ne peut pas éliminer tous les résidus qui ne sont pas fait pour lui. Il va les stocker dans ses liquides interstitiels dans lesquels baignent les cellules. Nos anciens appelaient ces liquides “nos humeurs.”

A chaque fois que notre organisme va disposer d’un peu d’énergie supplémentaire à celle dont il a besoin pour son rythme journalier. Il va exiger d’évacuer ce qui l’empoisonne. Cela va être fatiguant, pénible et douloureux et nous allons créer une médecine symptomatique qui empêche le corps de souffrir donc nous allons éteindre le système de défense et le corps ne va pas pouvoir éliminer ces résidus. Si l’organisme ne peut pas éliminer ses résidus alors ils vont rester enfermés dans ses humeurs. Plus les cellules baignent dans un environnement empoisonné et plus elles vont marcher à l’envers, elles vont donc demander, exiger le produit qui fabrique le poison dans lequel elles baignent.

On mange de plus en plus mal et comme tout est onde, que notre cerveau est fait de 170 milliards de capteurs-émetteurs qui au lieu de se relier à l’intelligence universelle comme les animaux sauvages, qui ont toujours mangé ce qui étaient exactement fait pour eux. Nous nous relions aux fréquences basses et nous ne savons plus ce que l’on a à faire. Nous faisons des affaires mais ce n’est pas tout à fait pareil. Nous marchons à l’envers, nous faisons exactement le contraire de ce qu’il nous faut. Nous n’avons plus accès à la conscience universelle. nous devenons inconscient, nous sommes dans l’illusion.

Nous avons fait un monde infernal, de souffrances, de guerres, de misère dans lequel nous vivons.

Le point de part, la cause des causes des causes est le carburant que nous mettons dans la machine.

Si nous traitions notre corps comme nous entretenons notre voiture en faisant des vidanges et l’entretien qui s’impose la vie serait un paradis.

Il faut donc retrouver le bon sens pour retrouver notre instinct.

Quand nous mangeons de la viande et des produits laitiers, nous créons beaucoup d’acide urique dans notre corps, qui va brûler les minéraux. Chaque fois que le corps va vouloir expulser cette acide il va devoir le faire fondre, en fondant il va chauffer, élever la température, il va brûler les émergences nerveuses et cela va créer toutes les douleurs possibles. Toutes les maladies déminéralisées sont le produit d’excès d’acide urique dans la lymphe et toutes les humeurs.

Toutes les maladies douloureuses, toutes les colères, toutes les violences sont produites par l’acide urique :

  • soit il est dans le cerveau et l’on fait une colère
  • soit il est dans le sang et l’on va faire des hémorragies
  • soit il est ailleurs et l’on va faire des boutons, des démangeaisons, du psoriasis.

Selon l’endroit où il va sortir cela va faire des maladies différentes mais la cause est la même.

Il faut arrêter de la viande, si nous étions carnivores, comme tous les carnivores de la terre, on pourrait attraper notre proie et mordre dedans parce que nous avons des intestins très longs et des reins très faibles. Le carnivore a des intestins très courts et des reins très puissants. L’urine des fauves sent extrêmement fort, comme le pipi de chat. Si nous étions  des carnivores nous aurions des urines très chargées d’acide. Nous ne sommes par carnivores et cette acide le corps le stocke dans ces humeurs et fera toutes les maladies douloureuses possibles.

La maladie est donc le processus naturel d’élimination quand les reins, les intestins et le foie sont saturés d’acidités et de viscosités appelées aussi “colles”. Les boutons deviennent kystes qui deviendront des tumeurs puis des cancers.

Comment retrouver notre instinct ?

L’instinctothérapie fonctionne face à des aliments simples, seuls et naturels. 

Nous ne supprimons rien, nous remplaçons, nous introduisons le meilleur.

Il y a toujours une période de transition, il faut du temps, des étapes.

  1. Manger cru et vivant
  2. Eliminer et se purger, comme font tous les animaux dans la nature.
  3. Se reposer : quand un animal est blessé ou malade, il ne bouge plus, il ne mange plus. Il laisse toute son énergie disponible pour éliminer les résidus que son corps cherche à éliminer. Il laisse toute son énergie disponible pour que son corps fasse ce qu’il a à faire.

Malheureusement nous avons été vacciné, ce qui a éteint notre système de défense. le principe du vaccin est d’ordonner au système immunitaire de ne plus éliminer donc nous ne sommes plus malade. Nous sommes malade seulement quand le corps se nettoie pour retrouver sa santé. On ne peut plus éliminer mais si nous jeûnons et le danger est bien là.

Au départ l’homme est un animal tropical et tous les fruits qui sont gorgés de soleil sont les meilleurs pour lui. Mai étant donné que l’élevage d’animaux produit des gaz à effets de serre en quantité très importante, il n’y a aucun scrupule à manger un avocat qui est produit en Israel ou ailleurs, puisque celui ci sera bon pour la santé.

L’idéal serait d’aller vivre sous les tropiques.

Les gens qui ont changé d’alimentation, qui ont apporté à leur corps ce qui était bon pour lui, ont besoin de manger beaucoup moins, retrouve une joie de vivre puisqu’ils ont changé leur longueur d’onde. Ils vont se retrouver, s’alimenter, s’informer par l’intelligence de la vie.

“Change toi-même et tu deviens ce que tu veux voir  dans le monde”.

Il faut réapprendre à vivre simplement, naturellement comme la nature a prévu que l’on vive et se rendre compte que la politesse que l’on a inventé c’est bien joli mais cela a paralysé les êtres.

Etre heureux c’est être capable de dire ce que l’on a à dire mais comme nous sommes bien, nous n’avons plus de colère, plus de timidité. Lorsque colère et timidité disparaissent alors on peu parler.

  • Les acides brûlent, irritent et enflamment les nerfs ==> colère, fureur…
  • Les colloïdes inhibent ==> timidité, fuite…

Avec les colères et les peurs nous avons fait :

  • toutes les guerres du monde,
  • les séparations,
  • les ruptures,
  • les divorces

Ce n’est pas nécessaire, nous ne sommes pas fait pour ça.

La nature nous a tout donné à portée de la main pour vivre une vie absolument extraordinairement merveilleuse.

Le plaisir c’est bien mais le bonheur c’est beaucoup mieux.

On va perdre le plaisir de manger ce qui ne nous convient pas mais on va retrouver la joie et cela c’est essentiel. Quand tu manges une bonne mangue c’est pas du plaisir c’est un vrai bonheur. Quand tu donnes à ton corps ce qui est fait pour lui, il est heureux, il le sent et il te le dit. La joie est là.

Quand on est relié à l’intelligence universelle, on sait tout ce que l’on a à faire. Nous avons tous quelque chose de particulier et des prédispositions. Quand nous faisons ce que l’on a à faire, nous sommes heureux de le faire. Nous ne travaillons plus nous sommes heureux de faire et tout va bien.

Il faut nettoyer nos humeurs et arrêter d’empoisonner notre corps pour retrouver ce bonheur.

Arrêter de faire le mal a die, mal à la vie et à ses lois. 

Si Nous n’avions donné que du foin et de l’herbe aux vaches, il n’y aurait jamais eu de vaches folles !

Si les hommes avaient toujours mangé ce qui est prévu pour leur système digestif : des fruits puisque nous sommes cueilleur d’abord et nous avons une main pour cela. Si nous étions lâchés dans la nature et que nous n’avions que nos propres moyens pour nous nous nourrir alors nous mangerions des fruits.

Les microbes et les virus ne sont pas là pour nous détruire, ils sont écologiques. Ils sont là pour se nourrir de tous les résidus toxiques que notre corps essaie d’éliminer.

“Quand la poubelle est propre, il n’y a pas de mouches, quand elle est sale il y a des mouches.”

C’est pareil dans notre organisme. Nous devons être une poubelle propre. Nous devons apprendre à nettoyer notre organisme.

Les détoxinations et les jeûnes sont insuffisants !

La médecine symptomatique est comme si nous coupions le fil du téléphone des pompiers lorsque la maison brûle. Les pompiers sont bien tranquilles mais cela n’empêche pas la maison de brûler.

Cette médecine éteint les symptômes, les maladies d’enfants qui sont faites pour que l’on regènère en éliminant tout l’héritage empoisonné que ses géniteurs lui transmis.

Nous avons vacciné, médicalisé par des antibiotiques en pagaille, donc à l’heure actuelle tous les résidus sont enfermés.Le sytème immunitaire de l’enfant est éteint. Nous faisons des générations de gens qui se trouvent en état de chronicité permanente, mal dans leur peau, mal dans leur coeur, mal de tous les côtés.

La lutte et le combat sont des comportements de guerre et ils ne peuvent faire que de nouvelles victimes.

On introduit le meilleur, ce que la nature a prévu pour nous et alors nous réparons notre système immunitaire et notre organisme.

L’important est d’informer un maximum de personnes pour qu’elles apprennent à devenir autonomes et à retrouver le bien-être, le bon sens.

Le bon sens qui conduit à la santé et la santé conduit à tous les bonheurs humains, de la créativité.

Nous sommes faits pour être co-créateurs de l’univers pas destructeurs.

Nous devons juste nous régaler de nos fruits préférés et le soir des jus de légumes pour reminéraliser tout ce que l’acide urique laissé par les viandes et les produits laitiers ont déminéralisé.

Commencer par un grand verre de jus de légumes votre repas du soir et des crudités, des graines germées. Les graines sont bien meilleures quand elles sont germées car lorsqu’elles sont cuites, elles sont mortes : elles ne peuvent plus pousser alors que lorsqu’elles germent elles vont donner des plantes. De plus, elles sont :

  • entre 20 et 30 fois plus riches en protéines que la viande
  • 4 fois plus riches en calcium que les produits laitiers
  • 3 fois plus riche en fer que le foie d’animal en enzymes et en énergie

Les graines germées sont un éléments de reconstruction de l’organisme.

les jus de légumes pour réparer les minéraux.

Il n faut pas oublier les légumes lactofermentés : la choucroute crue.

Les anciens gardaient tous les légumes qu’ils avaient lors des récoltes en les fermentant.

Les légumes lactofermentés réparent la flore intestinale.

Nous avons tout à la portée de la main, simplement et naturellement pour vivre heureux dans son corps, dans sa tête et dans son coeur.

Attention, les fruits fermentés font de l’alcool, or l’alcool est un poison de l’organisme.

Les Kombuchas, kéfirs, cidres, alcools ne font pas du bien contrairement à certaines idées reçues.

Il est donc nécessaire de boire et de préparer ses plats avec une eau dépolluée, anti-oxydante. RDV sur la page suivante